Vous êtes ici: Accueil » Actualité » Gambie: Aucune solution de paix sans la Casamance

Gambie: Aucune solution de paix sans la Casamance

Gambie: Aucune solution de paix sans la Casamance

Mankeur Ndiaye, le ministre des affaires étrangères du Sénégal, a égrainé ces derniers jours une série de réalisations dans le domaine de la communication sous sa conduite «éclairée» d’ingérence dans les affaires intérieures de la Gambie en s’exprimant à la place d’Adama Barrow le nouveau président élu contesté par le président sortant Yahya Jammeh.

Des résultats médiatiques et diplomatiques qui n’auraient pas été rendus possibles sans son «intelligence manipulatrice» et ses «bras longs» au sein des institutions internationales (CEDEAO et Conseil de Sécurité de l’ONU comme membre non-permanent).

A-t-on le droit de douter de la sincérité de ses interventions? Sans doute oui.

Le pouvoir sénégalais adopte, de façon surprenante, un comportement qui est tout le contraire de ce qu’ont promis, il y a quelques jours à peine, les discours officiels qui annonçaient, de façon sereine, le respect de la démocratie et de la justice en Gambie.

Ces dernières heures, les menaces fusent jusqu’à envisager une intervention armée des troupes sénégalaises à Banjul appuyées par des militaires de la sous-région.

Les Gambiens comme les Casamançais suivent certainement avec intérêt les projets du Sénégal dans leur pays. Personne n’est confiant de la mainmise des autorités sénégalaises du destin de la Gambie.

Ils pensent au chaos de la Sénégambie mais aussi aux drames des bissau-guinéens après l’intervention militaire sénégalaise à Bissau en juin 1998 pour sauver le « régime légal» du président Nino Vieira contre Ansoumana Mané.

Une simple opération de police qui s’est transformée en une véritable guerre entraînant l’intervention des combattants du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC), l’utilisation d’armes lourdes et provoquant la perte de centaines de soldats sénégalais et étrangers.

Voilà que la question de la Casamance resurgit dans cet épilogue gambien. Le Sénégal et Mr. Ndiaye le savent.

Depuis 1982, la Communauté internationale s’est murée dans un silence complice et s’est mise à l’écart du règlement de la crise en Casamance et aujourd’hui, force est de constater qu’aucune solution de paix n’est possible dans la sous-région sans la Casamance et donc le MFDC qui a mis tous ses combattants en état d’alerte dans ses cantonnements dans toute la Casamance.

Et un responsable politique du mouvement indépendantiste m’explique que 350 kilomètres de frontières séparent la Casamance et la Gambie où 60’000 réfugiés Casamançais vivent en Gambie et que des intérêts géostratégiques constituent un enjeu important pour la sécurité et la paix en Casamance.

Au Journal du Pays, nous ne prédilectionnons pas le lynchage d’un seul citoyen gambien; nous lui préférons le dialogue, la justice indépendante, souveraine et impartiale pour que règne la paix dans la sous-région.

Emile Tendeng

Commentaires (22)

  • Balla Moussa

    Macky Sall oublie de dire que les élections se sont bien passées en Gambie par la grâce du président Jammeh jusqu’à la déclaration des résultats et quand lui prépare l’armée pour envahir un pays par la force, le droit international est mis de côté au profit de la force brute. L’argument de la force aulieu de la force de l’argument. A ce jeu là il aura en face une force capable de leur tenir tête : la Gambie, la Casamance, la Guinée Bissau et une grande partie de l’Afrique.
    Ton plan à savoir, passer par la Cédéao pour avoir le soutiien des forces ouest-africaines et attaquer la Gambie et le Mfdc est voué à l’échec. Penses à un plan B avant que ce ne soit trop tard……

  • alinou

    Très heureuse de lire tout ces commentaires pertinents , en tout cas Bravo.
    Enfin Bakinemit 😊 nous te retrouvons aussi.
    Mais Bakinémit sabari , sabari , fo yé sabaryyy dorong.

    N´oublions pas que la Gambie est un pays souverain. je ne suis pas d´avis que la CASAMANCE sinise dans les affaires politique de la Gambie.
    Nous n´avons qu´à souhaiter que cet incident soit régler diplomatiquement et que nos réfugiés et nos frontières soient bien protégés .et épargnés tout comme la Population gambienne d´une guerre.qu´on ne s´aura la finalité.

    Je pense qu´ Attika est en alertre comme tjrs toute bonne armée, quand il y´a des Troubles ou élections autour des frontières par simple précaution habituelle.

    Suivons la Situation de très prêt , soyons confiant que les gambiens ont la compétence, la lucidité, et la sagesse de régler leur problème politique interne sans se laisser entrainer dans des fatalités inutiles.

    Vive la CASAMANCE libérée
    Ensemble nous vaincrons.pour recouvrir notre souveraineté.

  • Bakinemit

    Animbara bading Kasamance kool ani dunya bee.
    Disaful esukoom Kasamance beet di Dunya buroom.
    Nko, senegalais kool, diyamoo dorong, fenya dorong, mussol long, goor jiguen long, diyanoo, diyanoo, diyamoo dorong.
    Ka sanoor keb, bare ujaal fakil manbi jukaal!!!
    Nous connaissons tous ce que c’est le sénégalais, ils ont la grande gueule.
    Rappelez-vous que chez nous, en Casamance, quand nous disons ou qualifions de quelqu’un d’un Sénégalais cela veut dire qu’il est un menteur, un voleur, un magouilleur, un geulard, un poltron, un fimiste, un ingrat, un opportuniste, un agresseur, en somme un malfaiteur; cela veut tout dire.
    L’armée sénégalais moins les filles et fils de la Casamance= une armée de PD, de Guey, de Goor Jiguene, de Maricon.
    Armée sénégalaise – filles et fils de la Casamance = une armée de PD, de Guey, de Goor Jiguene, de Maricon.
    Nous comprenons tous le sale jeu que veut monter le Sénégal en envisageant une intervention militaire en Gambie, leur cible c’est la Casamance, mais ce projet est une peine perdu, une goûte d’eau dans l’océan.
    LE CASAMANÇAIS NE PARLE PAS, IL AGIT!!!
    Moi BAKINEMIT, je suis partout, dans les eaux, dans les airs, sur terre, alors sur ce, je confirme, réaffirme et signe:
    Si le Sénégal actionne une intervenvention militaire en Gambie, je vous jure, la Casamance en une journée prendra son petit déjeuner à Kaolack, son déjeuner à Mbour et son duner à Dakar au Palais présidentiel.
    À BON ENTENDEUR, SALUT!

  • Nianthio

    TOUT CECI EST LA FAUTE DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE A LAISSER POURRIR LA SITUATION EN CASAMANCE PENDANT 3 DECENNIES. LA SITUATION EST DEVENUE COMPLEXE AVEC LA CRISE EN GAMBIE ET EN G.BISSAU. IL SERA ACTUELLEMENT TRES DIFFICILE DE TROUVER UNE SOLUTION POLITIQUE. UNE SOLUTION MILITAIRE SERA CATASTROPHIQUE.

  • Fouladou2

    Vous avez tout résumé. Cet édito de Tendeng est une très bonne intervention qui a mis toute la Casamance en éveil et alerté sur les enjeux de l’intervention sénégalaise dans la crise électorale en Gambie.
    De toute façon, personne ne leur fait plus confiance. Ils ont fait pareils en Guinée Bissau et en Guinée. Une honte intégrale. Si nos dirigeants politiques casamançais de tout bord pouvaient comprendre qu’ils doivent miser sur la consolidation interne de la Casamance et de son peuple, ainsi ils n’auraient rien à craindre d’aucun intox et même ne plus craindre les chantages des autorités sénégalaise. On leur donnera l’amnistie pourvu qu’ils se défassent de l’hydre de ces vampires du Sénégal et parfaits assassins de populations souveraines. Il faudra damer le pion au chantage. Ils sont tous pareils ces duduches des salons et des petits fours en habits de sortie, de vrais malfrats stomacaux, des radins,d’homosexuels et des joueurs de sabar. Leurs think-tank, c’est de la daube vu les résultats, ce sont des incapables qui ne résolvent que de petites choses en friperie pour ainsi ne jamais perdre leur poste.
    Au JDP, par miséricorde, vous ne pourriez pas vous aussi ouvrir plus vos pages en anglais et portugais aux Gambiens et aux Bissau-Guinéens?
    Nous n’avons pas à attendre l’avis de ces dindons de Goor-Djiguène. Macky Sall ou Mankeur Ndiaye, on s’en fout de vos avis. Vos mots ne valent rien. C’est peanuts ! Allez ailleurs personne ne gobe vos charlataneries.

  • Kewulo

    Il n’y a pas besoin d’être un « grand » chercheur pour constater la montée en puissance de la Casamance en Afrique de l’ouest. Les Casaçais n’ont pas besoin d’être rassurés, notre avenir nous l’avons en main et nous le traçons, que Macky Sall et ses griots nous flattiez ou que vous calomniez! Vous êtes de des lions en papier. Vive l’Unité de la Casamance et le projet Banjul-Bignona-Bissau.

  • Koumpo Boudodi

    LES SORTIES DE MANKEUR NDIAYE SONT CERTAINEMENT UNE FACON DE FAIRE DETOURNER L ATTENTION DES SENEGALAIS DE LEUR MISERE ENDEMIQUE REPUTEE A TRAVERS LE MONDE ENTIER. BRAVO JDP

  • Nampoti_Casa

    ALINOU m’a réveillé dans mon sommeil profond. Okay je vis encore. L’article d’ET a de la substance pour les commentaires !!!
    Je suis terrifié quand je lis dans un journal de propagande sénégalais ce colonel à la retraite Ousmane Ndoye qui dit  » militairement parlant, quels que soient les moyens de défense dont Yaya Jammeh dispose, une solution militaire peut facilement faire plier son régime. Même un corps expéditionnaire ou une force territoriale peut facilement rétablir l’ordre constitutionnel en Gambie ». Je pense que le poids de la vieillesse pèse lourdement sur sa mémoire!. Pendant plus de 33 ans l’armée sénégalaise ne peux gagner la guerre en Casamance contre une « Rebellion ». La Gambie a une armée depuis 22 ans. Envoyer donc un corps expéditionnaire……Qui vivra verra !

    • Anonyme

      JE SUIS DE BADIBOU ET JE N’AI AUCUNE SYMPATHIE AVEC JAMMEH, MAIS SI LE SENEGAL ENVAHIT LA GAMBIE ALORS NOUS NOUS BATTRONS CONTRE EUX WASSALAM

  • sitowe2014

    Moi, je souhaite le retour de nos valeurs qui ont permis nos parents de résister contre les colons portugais et français. Ce sont ces valeurs qui comptent. dont la liberté d’expression incarnée dans le JP et la paix pour le bien de la Casamance de demain, d’après-demain et dans un siècle.

  • Kolda Nafoure

    « Aucune solution de paix sans la Casamance ». C’est votre titre. Je comprends qu’aucune paix n’est possible dans la sous-région sans le règlement de la guerre en Casamance. Je ne soutiens pas cette thèse. Pour ma part le mal est connu. C’est le Sénégal qui rend toute l’ouest africain en feu: Gambie, Casamance, Guinée Bissau, le soutien des opposants de la Guinée, de la Mauritanie, l’envoi des djihadistes au Mali et en Libye. Il faut tuer le mal à sa source et pas chercher ailleurs en Casamance ou en Gambie. Vive la Casamance libre et indépendante

    • Essamaye Bignona

      1.cest exactement ce qui est la vérité, ils sont en côte d’ivoire, au congo, en rdc et même au yémen ils sont là-bas,
      2. la cedeao doit se mobiliser contre le senegal et le mettre au pas de la paix et de la concorde

    • Zeus

      Le SENEGAL est pire que le crapaud qui voulait se faire aussi gros que la vache,alors qu’en réalité,il n’est rien,ce n’est qu’un pays de misère,de drogue et de magouilles appuyé par la France pour comploter contre les richesses des autres pays souverains. Bien dit Kolda

  • Awagna2000

    wakh, wakh, wakh, en woloff, paroles, paroles, que paroles,
    y’en a marre des langues de vipère et de leur dénigrement systématique!….ce sont en général les plus malhonnêtes qui accusent les autres de malhonnêteté… les plus pourris accusent les autres de pourriture….les plus corrompus accusent les autres de corruption. laissons les parler, le chien aboie, la caravane passe

  • G.Boissy

    ADAMA BARROW comprendra très vite ce qu’est le SENEGAL. il vous caresse dans le sens du poil maintenant et demain il vous prend tout. Prenez les conseils de Daouda Diawara et apprenez l’histoire de la SENEGAMBIE. Il mettra les uns contre les autres, les mandings contre les diolas, il vous divisera et profitera de vos bien. MEFIANCE MEFIANCE MEFIANCE

    • Essamaye Bignona

      Bien dit G.BOISSY, Dans le fond c’est de la manipulation pure et dure. Les naifs courent vers ceux qui les rassurent. Ces personnages ont un but a poursuivre ; ils te disent « nous sommes freres », ou « nous sommes partenaires » ou « chacun est libre ». Ils cherchent simplement a s’attirer des contacts, des sympathisants.
      Pour diviser les gens, l’armée du Senegal veut envoyer des militaires casaçais en premiere ligne en gambie. c’est un comportement voyou et assassin

  • MyGambia

    La Gambie est souveraine et n’a pas à être une pièce d’un jeu de dominos entre le Sénégal et la Casamance encore moins entre l’Angleterre et la France. Moi j’ai voté Adama mais je ne veux absolument pas que le Sénégal nous envahisse. Solve your problem with Casamance!
    We want peace. À bon flatteur! Vous vous fourrer les doigts dans le nezzzzz! Pauvre Sénégal

  • alinou

    Merci Tendeng pour cet article pertinent , ravie de te relire mon frère Mendycasa.
    le Sénégal veut jouer au gendarme de la Sous région surtout la Gambie et la Guinée Bissau comme s´ils ne sont pas des Etats souverains.

    Déclencher une guerre est plus facile que l´arrêter:
    On a parfois l´impréssion de vivre « l´époque du diable » trop de guerre trop d´agressivité partout dans le monde présentement.

    Si le Sénégal fait l´erreur de verser l´huile au feu en Gambie juste pour avoir l´occasion de régler ses comptes Avec la CASAMANCE alors ca ne sera pas bien pour tout les participants.

    je rejoins Emile et Mendycasa pour dire encore: » Régler le problème de la Casamance de manière politique est le socle de la paix en Gambie, au Sénégal, en Guinée Bissau »

    Tout comme la Situation présente en Gambie aussi doit plutôt être réglé politiqument .
    Ne pas s´aventurer à des guerres qu´on pert ensuite le contrôle.
    La population civile sera encore la plus grande perdante .

    Merci le JDP et ses compétents(tes) journalistes
    Bravos à tout(es) commentateurs (trices) bien avertis ,
    Un énorme plaisir de lire vos contributions très intéressantes qui font aussi le charme du JDP
    Vive la CASAMANCE unie pour la PAIX dans la vérité et la justice.
    L´union fait la force , Que DIEU unisse nos Coeurs et nos Forces. Amine

    • Zeus

      alinou, tu as raison, unissons nous contre le mal du Sénégal. Casamançais, Gambiens, Bissauguinéens, Guinéens, Mauritaniens et Maliens unissons nous

  • Tombon

    Tout cela est-il dû à la crainte, voire la panique du pouvoir sénégalais de ne pas être en mesure de maîtriser une situation économique et sociale qui montre des signes de dégradation susceptibles de constituer des facteurs de tension insurmontables, les moyens d’acheter la paix sociale et profiter de ces élections en Gambie qui ont vu Adama Barrow gagné la confiance des gambiens et même de Yaya Jammeh qui a reconnu sa défaite. Cela ne doit pas causer une guerre entre citoyens d’un même pays. Cela sent les événements en Côte d’Ivoire quand une force étrangère se mêle dans les affaires d’un pays et favorise un groupe ethnique contre un autre…wait and see

  • Mendycasa

    N’est-ce pas plutôt qu’à cause de ce musellement de la communauté CEDEAO face au conflit en Casamance que l’on assiste à travers une démarche allant crescendo vers une dérive autoritaire qui, de toute évidence, risque de conduire à une atteinte aux libertés d’expression et d’opinion, dont les pouvoirs gambiens et bissau-guinéens s’étaient, pourtant, accommodés durant des années ? Vous avez bien souligné cher Emile. Régler le problème de la Casamance de manière politique est le socle de la paix en Gambie, au Sénégal, en Guinée Bissau.

Copyright © 2013 Tamba Networks Inc. All rights reserved.

Retour en haut de la page