Vous êtes ici: Accueil » Actualité » Casamance: La confiance aux démarches du Kekendo est au niveau le plus bas chez les militants indépendantistes du MFDC

Casamance: La confiance aux démarches du Kekendo est au niveau le plus bas chez les militants indépendantistes du MFDC

Casamance: La confiance aux démarches du Kekendo est au niveau le plus bas chez les militants indépendantistes du MFDC

Les membres du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) rejettent le « bureau de concertation » proposé par les étudiants du Kekendo il y a trois semaines au Cap Skirring.

Invités pour une formation sponsorisée par la Diaspora américaine, ARESCA et CasaEspoir en collaboration avec Humanitarian Dialogue (HD), le séminaire aux cours de techniques de négociation s’est déroulé dans de bonnes conditions ont avoués la trentaine de participants accompagnés par les étudiants du Kekendo.

A la fin du séminaire, à la surprise générale, une réunion aurait été convoquée par les étudiants et le groupe de militants de Diakayes à leur tête Louis Tendeng et Youssouf Coly récemment sorti de prison pour « émission et trafic de faux billets de banques. « 

A la sortie de cette séance, un document élaboré selon des témoins par le directoire du Kekendo mais qui ne comporte ni d’entête, ni de date et ni de signature, dont le Journal du Pays a eu une copie mentionne que seulement quatre groupes dans toute la Casamance sont représentés : Bignona, Diakayes (Assaningha), Balantakounda et un comité d’Oussouye.

Les membres de Diakayes comptent utiliser ce document pour se présenter auprès de toutes les sections du MFDC, pour disent-ils légitimer leur « leadership ». Ils souhaitent ainsi prendre en main la branche politique du MFDC laissée libre par les secrétaires généraux autoproclamés du mouvement indépendantiste que sont Mamadou Nkrumah Sané, Salif Sadio et Abdou Elinkine Diatta.

Le MFDC évoque une grande tentative de déstabilisation menée depuis la capitale du Sénégal à l’image de celle dirigée par Sidy Badji, le fondateur de Diakayes contre Abbé Diamacoune Senghor en 2000 à Banjul.

Les membres du MFDC à Bignona, dans le Kassa et dans le Balantacounda ont déjà averti, qu’ils ne souhaitent aucune rencontre avec le groupe de Diakayes.

Pour eux, ce qui est pointé du doigt, c’est « un processus politique qui s’est déroulé sans préavis et dont les intentions n’étaient pas cachées d’autant plus qu’il émane du groupe pro-sénégalais de Diakayes. »

La confiance aux démarches des étudiants du Kekendo est au niveau le plus bas chez les militants indépendantistes, d’autant que la nouvelle du voyage de leurs dirigeants à Cotonou au Bénin la semaine dernière, diligenté par une certaine Yannik Arlabosse Titz coutumière des faits, ne rassure personne en Casamance.

Samsidine Badji (SAM)

Commentaires (8)

  • Korka Diallo

    Attention à la vermine, introduite par le Sénégal en Casamance pendant les années 1988 au retour à Ziguinchor de Sidy Badji. Je connais plus de 4 familles Peuls emportées par la violence de Diakaye dans le Kanoulaye. Je me méfierais de ces gens pour toute ma vie.

  • Mofame

    J’ai côtoyé le KEKENDO à Dakar et à Zchor et c’est l’incompréhension totale que ces jeunes puissent être embarqués par les terroristes de Diakaye. Moi qui avait pensé que ces jeunes patriotes avaient un long chemin glorieux devant eux. Tous savent ce que Diakaye vaut et fait alors quelle mouche a donc piqué ces frères?????Est-ce que le Séngal n’est pas derrière Diakaye pour pousser les jeunes étudiants dans l’abîme? Affaire à suivre.

  • Nampoti_Casa

    Tant qu’on n’a pas évacué le cancer de Diakayes on est condamné à s’enfoncer de plus en plus dans une imagination tordue et frustrée de conflits et de divisions internes voulus par le Sénégal. En un mot s’enfoncer de plus en plus dans l’obscurantisme.

  • Essamaye Bignona

    La mémoire vivante des Casamançais n’est pas morte. L’histoire récente est là pour nous rappeler que tout ce qui est lié à feu Sidy Badji et son Diakaye se termine mal. Voir les cas de Kamoungué, Magne Diémé, Alexandre Djiba, Biagui, Ablaye Diédhiou, Goudiaby, Maurice Adiokane etc..….

  • attika1982

    Toute tentation ou décision de mercenariat politique contre le MFDC d’où qu’elle vienne est nulle et non avenue. Vive la Casamance LIBRE et INDEPENDANTE

  • Balla Moussa

    Les étudiants du Kekendo doivent soutenir la démocratie au sein du Mfdc, la légitimité du processus de choix par les urnes ou des votes, ce n’est pas la même chose qui s’est passé dans les coulisses au Cap Skiring. Il se casserait les dents dessus et perdrait ensuite tout attrait et toute légitimité chez les Casamançais.

  • Assoukatene

    KEKENDO TRAVAILLE AVEC DIAKAYE? NON JE LIS BIEN DIAKAYE??? DIAMACOUNE SE RETOURNERA DE SA TOMBE…

  • Zeus

    Je ne comprends plus le KEKENDO. C’est vraiment tordu tout ça.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté en pour poster un commentaire.

Copyright © 2013 Tamba Networks Inc. All rights reserved.

Retour en haut de la page