Vous êtes ici: Accueil » Editoriaux » Editoriaux » Casamance: Plus jamais ça !

Casamance: Plus jamais ça !

Casamance: Plus jamais ça !

Après le quiproquo à couteaux tirés qui a opposé, pendant plusieurs années les différents secrétaires généraux du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) et aussi les différents hommes politiques après les législatives sénégalaises, l’heure est aujourd’hui aux leçons à en tirer pour faire l’économie d’autres crises à l’avenir ou d’autres soubresauts dont la Casamance se passerait bien volontiers, à l’orée d’échéances politiques importantes et dans un contexte géopolitique toujours aussi sensible.

Tous les protagonistes de la crise sont appelés à œuvrer dans la cohésion et à outrepasser les calculs politiciens étroits et les coups «au-dessous de la ceinture» qui ne sont pas faits pour relever le moral ou ressusciter l’espoir chez les Casamançais. Au contraire, cette mise en spectacle d’un désaccord politico-affairiste dans laquelle une bonne partie des médias sénégalais, s’est joyeusement et aveuglément impliquée, a été reçue par une majorité de citoyens comme un motif supplémentaire justifiant leur désarroi et leurs inquiétudes.

Sur le fond, le commun des Casamançais conviennent que les personnalités politiques de tout bord partagent la responsabilité dans la situation actuelle dans laquelle se trouve leur pays et doivent reconnaître les erreurs commises par chacun, abstraction faite des intérêts de groupe ou même de la guerre de positions qui continue, en filigrane, à jalonner la course au pouvoir personnel en place de travailler pour la Casamance que pour la Casamance. Les rencontres de la diaspora en Allemagne, en Espagne, aux Etats-Unis et au Canada font exception.

Sur ce plan, non seulement aucune les secrétaires généraux du MFDC et les élus n’ont encore fait leur autocritique mais, plus grave, tous essaient d’éluder ou de refouler le problème sans en assumer naturellement les conséquences. Le pouvoir de l’argent s’est profondément incrusté dans le maillage casamançais.

Tout cela s’est fait avec la bénédiction des autorités sénégalaises et de leurs services de renseignements mais aussi des ONGs pendant des années.

Ce n’est que suite à la multiplication des affaires de corruption et de scandales, que les populations ont décidé de réagir : plus jamais ça ! Avec ce credo, sans s’exposer aux pressions de ceux-là mêmes qui veulent anéantir notre élan de liberté, les populations pourront lancer leur campagne de mobilisation pour défendre la Casamance toute entière.

Emile Tendeng

Commentaires (11)

  • Nianthio

    « Plus jamais ça ! » est votre titre moi je le trouve trop conciliant.

  • Katakalousse

    vous voyez, vous parler de plus jamais ça et une femme du nom de Bintou Goudiaby sans vergogne se permet d’insulter tout le monde….C’est la même chose que Lansana Goudiaby qui a osé insulté Abbé Diamacoune. QUI VIVRA VERRA dit le dicton.

  • Zeus

    la réflexion pour une justice et des peines exemplaires de prison doit avoir lieu sinon ces gens vont devoir à leur corps défendant protéger le système qui les a mis dans cette situation intenable de sacrifier leurs propres populations depuis décembre 1982.

  • G.Boissy

    Emile! tu nous demandes d’avaler toutes ces malheurs que des Casamanqués ont fait subir aux Casamançais. Non, Non, Non. Cela ne se passe pas comme ça. Moi je dirai plus jamais ça: Plus jamais accepter des frères nous trainer encore une fois dans la boue. Il faut que justice soit faite dans la vérité. Tu ne peux pas noyer ton frère pour seulement le bon vouloir de l’oppresseur pendant plus de trente années!!! Mon Dieu. Ma solution ne peut donc pas être moralisante elle est JUSTICE. Ces responsables doivent un jour répondre à la justice de la CASAMANCE et sévir pour que  » Plus jamais ça ». Vive la CASAMANCE INDEPENDANTE DANS LA JUSTICE ET LA VERITE.

  • Koumpo Boudodi

    PLUS JAMAIS CA !
    Vous savez en Casamance il y a aussi des dindons de la farce. Comme ils sont tout le temps réquisitionnés et en état d’alerte maximum, sous les conditions de payement de Coca Cola et de quelques billets rouges de cfa les voilà transformer par les autorités sénégalaises en pantins qui à force de mensonges et de fourberies politiques d’une démocratie de médiocres prétendent mener le peuple à la paix…Quelle machination ! Quelle fourberie ! Honte à vous ! Et comme le titre E.T : PLUS JAMAIS CA

  • Bapoulo

    La préoccupation première est comment convaincre les casamançais déçus ou abstentionnistes aux dernières législatives qui leur est restée à travers la gorge , à adhérer à l’élan et la réforme du mfdc. Les sénégalais vont alors réfléchir sérieusement avant de continuer à nous humilier et nous appauvrir.
    La situation politique avec Macky sall reste confuse et la crise économique s’accentue en touchant des pans entiers de la population. Le linge sale a été déballé devant la populace ou corruptions, détournements, passe-droit jusqu’à mettre en prison le maire de dakar et une chanteuse de talents …….ont fait la une des médias.
    Pour sauver la Casamance le mfdc est actuellement la seule entité politique qui incarne les valeurs de résistance.

  • CANADA

    Non! Plus jamais ça. La Casamance a assez souffert et mérite mieux.

    Nos papas et mamans ont voulu le meilleur pour nous en marchant en 1982. Ils étaient unis, déterminés et solidaires. Hélas, la machine à repression de Diouf n’a pas tardé à imposer le chaos chez nous, et sans compter sur le courage et la détermination de nos parents. Ils ont le mérite d’oser vouloir changer les choses .

    Quant à nous, héritiers de ce problème, nous semblons avoir d’autres motivations personnelles, autres que des intérêts pour la Casamance:
    – Des Secrétaires généraux du MFDC qui se proclament n’importe quand et n’importe comment. Sapant du coup l’espoir des populations de voir les enfants de la Casamance unis derrière la résolution de ce problème.
    – Des leaders politique qui prennent en otage les populations pour affaiblir leurs adversaires: Baldé l’a fait pour déloger Robert de la Mairie, et aujourd’hui le scenario semble se retourner contre lui. Tout ceci au détriment de l’intérêt des populations et du développement de la Casamance.

    Tout paraît à de l’enfantillage. Les leaders casamançais semblent aujourd’hui motivés par des intérêts autres que personnels, ce qui ne ressemble nullement aux valeurs que nos ancêtres ont défendues jusque là. Les valeurs qui ont permis à la Casamance de rester elle même, malgré les attaques multiples visant à nous façonner.

    • Tapha

      Canada a bien vu:
      – Les autoproclamés SG du Mfdc: Jean Marie Biagui, N’krumah Sané, Ansoumana Badji, Abdou Elinkine, Que font exactement ces gens-là… N’importe quoi! Heureusement ces gens n’ont aucune influence pour les casamançais.
      – les politiciens de la vieille garde sont dépassés. Robert et Baldé doivent être à la Retraite et s’installer à Dakar dans leur belle Villa et laisser la casamance choisir en paix sa destinée.
      -Vive la jeunesse de la Casamance pour un renouveau totale de nos valeurs.

      • CANADA

        Oui Tapha.
        Faut-il le rappeler, que chez nous en Casamance, la cheferie se donne et que le véritable pouvoir est détenu par le peuple et le onseil des sages? On ne peut pas faire abstraction de cette réalité et prétendre gagner le respect et la confinace des populations. Du moins, ce ne sera pas pour longtemps.
        – Robert doit prendre sa révérence et laisser la place à des jeunes comme son neveu JP.
        – Baldé doit comprendre que ce n’est pas un hasard si Karim wade séjourne en prison alors que lui son bras droit reste libre. Le MFDC et la Casamance y sont pour quelque chose.
        – Si l’exploitation du Zircon n’est entamé, ce n’est certainement pas les manifestations des villageois qui retiennent le gouvernement sénégalais. La mise en garde du MFDC y est pour quelque chose.

        Au vu de tout cela, qui défend vraiment les intérêts des Casamançais et de la Casamance? Réveillons-nous.

  • Kewulo

    MAIS COMBIEN DE SG A LE MFDC??? JE M’Y PERD…PLUS JAMAIS CA EST UN BON TITRE

  • Teesito

    Salut Pote, ton passage au village nous a tous honoré. Je vois que tu es bien arrivé à destination et nous livre comme d’habitude cet édito. Ceux qui ont compris le message de Diamacoune Senghor ne tarderont pas d’applaudir. Les élections legislatives ont finis par distraire les gens, place maintenant à LA CASAMANCE LIBEREE.

Copyright © 2013 Tamba Networks Inc. All rights reserved.

Retour en haut de la page