Vous êtes ici: Accueil » Actualité » Casamance: Tolérance zéro pour les coupeurs clandestins de bois et leurs commanditaires

Casamance: Tolérance zéro pour les coupeurs clandestins de bois et leurs commanditaires

Casamance: Tolérance zéro pour les coupeurs clandestins de bois et leurs commanditaires

Le Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) condamne mardi la nature injuste et arbitraire de l’emprisonnement des jeunes défenseurs de la forêt casamançaise et demande leur libération immédiate.

« L’emprisonnement de ces jeunes présage d’une explosion de la situation sécuritaire en Casamance et dans la sous-région » lit-on dans une lettre adressée au Journal du Pays dont les auteurs seraient des membres du MFDC habitants de Toubacouta et qui sont en déphasage avec le comportement de leur maire jugé trop laxiste.

Le maire aurait toléré l’implantation de l’armée sénégalaise dans le village. Celle-ci s’occupe plus de l’exploitation de bois que la sécurité des personnes et des biens. Tout le contraire de ce que peut attendre les populations.

Selon eux, leur forêt est leur survie et toute destruction de cette forêt du Bayotte signifie la mort du village.

Soutenus par plusieurs associations de défenses de la forêt, ces militants ont envoyé leur doléance de sécurisation à leurs frères combattants Attika et ont demandé explicitement la « tolérance zéro pour les coupeurs clandestins de bois et leurs commanditaires ». Un message clair qui suscitent inquiétude à Ziguinchor.

Plusieurs villages ont déjà pris des mesures et demandé à leurs habitants de ne pas s’aventurer dans la forêt et de refuser que les autorités sénégalaises ou les militaires les envoient chercher du bois.

Balanta Mané

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté en pour poster un commentaire.

Copyright © 2013 Tamba Networks Inc. All rights reserved.

Retour en haut de la page